Menu

Revue de presse juillet 2020 – 2

Festival « L’Homme et la mer » au Guilvinec : une invitation au voyage

La dixième édition du festival photo « L’Homme et la mer » se tient jusqu’au 31 octobre au
Guilvinec et rend hommage à la première femme océanographe française : Anita Conti.
Ce vendredi soir, le festival photographique international du Guilvinec inaugure officiellement sa
dixième édition avec, toujours, le désir d’enrichir sa programmation et de la diversifier afin d’offrir
un panorama de ce qui lie encore et toujours les hommes à la mer. L’événement se déroule
dans un contexte sanitaire connu de tous mais n’inquiète pas vraiment car les magnifiques
photographies sont exposées en plein air dans les rues de la ville portuaire. « Comme pour les
éditions précédentes, le festival apporte grand soin à ses sélections de photographies. Les
expositions de plein air ne sont ni des galeries d’images documentaires, ni une esthétisation
irréelle du sujet. L’objectif des clichés présentés est double : exposer des œuvres d’artistes
reconnus et magnifier le travail des hommes liés à la mer par la qualité des clichés choisis »,
explique Michel Guirriec, le président du festival.

LE TÉLÉGRAMME
17 juillet 2020

Actualités

Revue de presse juillet 2020 – 5

Au festival photo du Guilvinec, Gilles Coulon révèle la force poétique du bout du monde Premier prix World Press Photo pour son travail sur les Peuls transhumant entre le Mali et la Mauritanie, Gilles Coulon, […]

Revue de presse juillet 2020 – 4

Finistère. Le festival L’homme et la mer souffle ses dix bougies Accessible à tous et gratuite, la galerie de photographies à ciel ouvert a été maintenue malgré la crise sanitaire. Du 15 juillet au 31 […]

Revue de presse juillet 2020 – 3

Anita Conti racontée, au Guilvinec, par son fils adoptif Le festival photo du Guilvinec rend, pour sa dixième édition, hommage à Anita Conti. Son fils adoptif dresse le portrait d’une femme libre et engagée avec […]