Menu

Erwan Amice

Erwan AMICE parcourt depuis près de trente ans les mers et les océans du globe, en surface comme en plongée, à la recherche du meilleur angle. La connaissance des fonds marins, le goût de l’eau sombre bousculée par les vents et les courants, les hommes qui y travaillent et l’amour des belles images, tout cela constitue le centre névralgique de son travail.
Organisateur d’expéditions scientifiques pour le CNRS, plongeur professionnel, marin aguerri et photographe reconnu, Erwan AMICE est un homme aux mille talents dans le monde maritime breton.
Il a été correspondant de la presse spécialisée en plongée sous-marine durant plus de 10 ans, et collabore maintenant avec les revues ArMen, îl(e)s, Bretagne Magazine mais aussi avec la presse scientifique.
Il lui tient à cœur de mettre, au centre de sa démarche photographique, l’humain qui n’hésite pas à engager tout son corps pour collecter, pêcher, observer, ou protéger au mépris des dangers du milieu marin. Pêcheur, scaphandrier, plongeur démineur, scientifique, tous les travailleurs de la mer l’intéressent surtout s’ils évoluent dans des conditions difficiles.
Ces deux séries de reportages ont été produits pour le festival escales photo « Mor Braz » et la revue des îles.

MARINS PÊCHEURS DES ILES 

Marins pêcheurs des îles.
Voici deux activités très artisanales de pêche à la main d’espèces à fort intérêt commercial pratiquées sur 2 îles bretonnes.
La première est exercée, autour de Molène, par deux cousins qui lorsqu’ils ne peuvent pêcher sur leur fileyeurs, plongent pour récolter un étrange gastéropode : l’ormeau.
Ils ne sont que quelques-uns à pratiquer cette pêche sur tout le littoral de la Manche et de l’Atlantique. Pendant tout l’hiver, dans une eau à 8°C, Aurélien et Ludovic parcourent les fonds sous-marins de l’archipel de Molène à la recherche de ce gastéropode apprécié des plus grandes tables : Haliotis tubercula.
La deuxième se déroule sur les côtes de Belle Isle en mer. L’espèce convoitée est le fameux crustacé, le pouce-pied, dont les Espagnols raffolent.
Après plusieurs années de négociation, j’embarque enfin avec une équipe de pêcheurs de « pouces », comme on le dit sur l’île. Vêtus d’une combinaison de plongée, ces cueilleurs partent dans le brouillard à l’assaut de la roche.
Les conditions ne sont pas faciles, il faut toujours garder un œil sur la houle car on peut se faire embarquer par une vague…
Ces images sont saisissantes et mettent en lumière une activité à haut risque dans un environnement hostile ou la moindre inattention peut être dramatique.

Découvrez les autres photographes