Menu

Irène Jonas

Irène Jonas est sociologue et photographe indépendante. Elle vit à Paris mais séjourne régulièrement à Léchiagat depuis une vingtaine d’années. Simultanément au reportage sur la pêche à terre, elle y poursuit d’autres travaux photographiques sur la vie des plages en été et les paysages d’hivers. Elle fait régulièrement partie d’exposition collective et a exposé seule à la Little Big Galerie (Paris) et Art Up (Brest). Depuis 2016 elle a intégré l’Agence Révélateur. Parallèlement à ces travaux en noir et blanc elle poursuit une démarche plasticienne de photographies peintes.

A l’ombre de la pêche

Depuis trois ans, Irène Jonas a entamé un projet photographique au Guilvinec/Léchiagat sur les métiers de la pêche à terre. La première phase de ce travail a porté sur le quotidien de l’aire carénage et les différents corps de métier qui y interviennent. Les chalutiers que l’on n’imagine que voguant sur l’Atlantique ont aussi une vie à terre. Si l’âge moyen d’un bateau est de 22 ans, entre leur construction et leur destruction, hauturiers et côtiers ne cessent d’être entretenus, auscultés et réparés très régulièrement, sans parler des avaries ou des problèmes techniques qui surgissent à l’improviste. Environ 260 bateaux par an arrivent ainsi dans la darse, sont sortis de l’eau par le roulev (l’élévateur) et calés sur les postes d’attinage par l’équipe de l’aire de carénage. Alors que les coques sont nettoyées de leurs algues vertes et des petits coquillages qui s’y sont incrustés puis repeintes par les ouvriers des entreprises de peinture, mécaniciens, charpentiers et forgerons œuvrent sur place ou dans les ateliers du Guilvinec.

irenejonas.fr

Découvrez les autres photographes