Menu

Pierre Jamet

Pierre Jamet est né en 1910 dans une famille modeste ;  fils d’un charcutier de la rue Mouffetard à Paris. 

Depuis l’enfance, deux passions l’animent : la chanson et la photographie. Après un passage dans la marine nationale en 1930, et tout en gérant une colonie de vacances à Belle-Île-en-Mer, de 1930 à 1939, il s’établit dès 1935 comme photographe professionnel et réalise notamment des reportages pour l’hebdomadaire Regards. Simultanément, il chante dans la chorale de l’Association des Artistes et Écrivains Révolutionnaires et participe activement, sous le Front Populaire, au mouvement des auberges de jeunesses. 

En 1943, Pierre Jamet entame une carrière de chanteur avec le quatuor vocal Les Quatres Barbus. Un bon quart de siècle passé en chansons à travers la France et le monde. Pour autant, sa passion pour l’image ne le lâche pas et s’enrichit de ses fréquents voyages et des nombreuses rencontres liées à son activités musicale. 

Pierre Jamet meurt à Belle-Île-en-Mer en 2000. 

BELLE-ÎLE-EN-MER

C’est en été 1929 que l’aventure l’attend à Belle-Île-en-Mer, où il débarque pour quelques jours de camping. L’île est encore quasiment vierge de toute évolution liée au tourisme et Pierre Jamet, déjà adepte de la vie au grand air, s’éprend de ce lieu. A Grand Village où il campe, il se lie d’amitié avec les responsable d’une colonie de vacances implantée de puis dans le village. Dès 1930, il se ra engagé chaque été comme moniteur, puis en deviendra directeur de 1936 à 1939.

Très vite, Belle-Île-en-Mer et ses habitants deviennent un de ses sujets de prédilection. Il dresse le portrait d’une société en voie de disparition, celle des habitants paysans ou pêcheurs de cette île où la modernité, empêchée par la mer, n’a encore apporté ni ses bienfaits ni ses ravages.

Il photographie aussi les enfants de cette colonie progressiste qu’il encadre l’été, et qui profitent pendant leur vacances d’une expérience épanouissante unique bien à l’opposé de ce que vivent simultanément à Belle-Île les enfants de la maison de redressement.

Depuis 2009, la production de Pierre Jamet est enfin présentée au public. Deux expositions de stature internationale – l’une au Musée de la Photographie de Moscou et l’autre aux Rencontres d’Arles en 2013 – ont enfin apporté à ce photographes une reconnaissance bien méritée;

Découvrez les autres photographes