Menu

Festival OFF

Collège Paul Langevin du Guilvinec:

Comment manifester sa présence à l’image sans pourtant y apparaître ? C’est le défi artistique que des élèves de 4è du Collège Paul Langevin du Guilvinec ont accepté de relever. Ils ont ainsi imaginé et mis en œuvre des tactiques, des ruses, des dispositifs différents pour donner vie à ce paradoxe. Leurs expériences photographiques sont pensées à partir du site particulier qu’est le littoral, et se déploient dans un paysage offrant de multiples perspectives : la plage de Men Meur.

Lycée Maritime du Guilvinec:

Pour cette 7ème édition du festival, les élèves du Lycée Professionnel Maritime du Guilvinec, présente une série de 21 impressions numériques. Figurant des espaces, des objets ou ces petits riens qui font leur quotidien, ces panneaux sont pour eux le moyen de nous faire redécouvrir un univers familier.
S’appuyant sur un premier travail photographique réalisé sur le port du Guilvinec, le travail dans un second temps fut par la retouche numérique, d’isoler, de fragmenter voir de révéler les formes totémiques de leur environnement.

Collège Saint-Joseph du Guilvinec:

Notre projet photo veut mettre en image des mots exprimant le dynamisme et l’énergie de la jeunesse.La rencontre avec le photographe Valentin Figuéras a enrichi notre travail scolaire, tout en nous faisant découvrir sa pratique et ses projets. Le bord de mer est devenu notre espace photographique où, tous ensemble, «acteurs et photographes», nous avons tenté l’aventure artistique.

 

Photos d’archives

A la médiathèque:

Un port, des hommes, des bateaux.
La nouvelle exposition de photos anciennes,la plupart inédites, est consacrée aux hommes de la mer et aux bateaux. L’association remercie toutes les familles de marins pêcheurs qui ont su retrouver dans leurs tiroirs des photos, plus ou moins anciennes, d’équipages, de bateaux sur lesquels leurs parents ont navigué . Cette exposition est l’occasion de les faire sortir de l ‘oubli et pour les visiteurs de découvrir quelques aspects des activités à bord mais aussi au port.

L’église Sainte-Anne:

Les grandes fêtes des langoustines d’avant guerre

La 1ère fête des langoustines est née en 1926 prenant la suite de la fête des pironneaux (petites dorades) créée en 1910. Les objectifs de la fête furent clairement exprimés par le nouveau Comité : « la ville du Guilvinec organise à l’instar d’autres communes du littoral, une fête destinée à mettre en relief tant du point de vue commercial que touristique, la valeur de ses produits et ses beautés naturelles.»Par rapport aux fêtes d’avant guerre, la principale innovation résida dans l’élection d’une reine et des ses demoiselles d’honneur.La fête se déroula le 14 juin 1926. Précédée de la musique locale en grande tenue, la 1ère reine des langoustines défila dans les rues du Guilvinec.